Se comparer aux autres

Alt""En cette période mouvementée, de plus en plus de personnes perdent leurs repères.
Un manque de confiance en soi, une société de consommation à outrance, où le paraître et le superficiel prennent une place grandissante, une concurrence accrue…amènent les plus fragiles à se comparer constamment à leur entourage.

Ils entrent alors dans une spirale de comparaison pour être « comme » ou « mieux »…Jusqu’à s’oublier eux-mêmes ! Jusqu’à devenir quelqu’un d’autre ! Sans jamais être satisfaits…

Une première piste à explorer :
Pendant votre enfance, combien de fois avez-vous entendu ces mots : « tu es comme… » ou « tu es plus que…. » ou « ton voisin fait mieux que… » ou « tu es moins que »…
En y réfléchissant bien, ces paroles sont violentes, n’est-ce pas?
Alors qu’il est en train de se construire, au lieu de lui montrer à quel point il est un être à part entière, précieux et unique, l’enfant est rapidement comparé à autrui…!! Comment voulez-vous qu’il sache qui il est vraiment ?
Si ces propos sont récurrents, accompagnés de réprimandes, de jugements, de moqueries et autres actes dévalorisant pendant une partie de l’éducation, l’enfant, puis l’adolescent souffrira d’un sérieux manque d’assurance et d’estime de soi…Sans bases solides…D’où une quête perpétuelle d’identité !
Devenu adulte, il sera constamment à la recherche d’attention, en quête de perfection ou en demande permanente de l’approbation d’autrui…
Tout en étant toujours prêt à comparer entre eux les membres de son entourage ou à se comparer lui-même aux autres…
Se comparer physiquement, mentalement aux autres :
Oui, vous trouverez toujours quelqu’un de « plus »… ou de « moins »… que vous !
  • Plus ou moins « beau »… « quelconque »…
  • Plus ou moins « créatif »… « intellectuel »…
  • Plus ou moins « fort »…
  • Plus  ou moins « mince »… « gros »..
  • Plus ou moins « cultivé »… « stupide »… 
  • Plus ou moins « gentil »… « désagréable »…
  • Les exemples sont nombreux.
Comparer vos réussites à celles des autres.
Oui, vous trouverez toujours quelqu’un qui aura « mieux »… ou « moins »…que vous !
  • Une meilleure ou moins bonne « situation »…
  • Un meilleur ou moins bon « job »…
  • Un meilleur ou moins bon « mariage »…
  • Des « revenus » plus importants ou nettement inférieurs…
  • Une plus belle…une moins grande…une plus réconfortante… « maison »…
  • Un(e) meilleur(e) ou pire « conjoint(e) »…
  • De plus beaux ou de pire « enfants »…
  • Là aussi, les exemples sont nombreux.
En réfléchissant bien, vous en trouverez d’autres.
Lesquels vous viennent à l’esprit lorsque vous pensez : à vos amis, à certains membres de votre famille, à vos collègues, vos voisins…?
Notez-les et remarquez les similitudes.
Vous aurez ainsi un éclairage sur les choses qui vous blessent. Vous saurez sur quels points vous devez améliorer votre estime de vous !

Que cachent ces comparaisons ? Poussées à l’extrême, où mènent-elles?

Lorsqu’elle est ponctuelle, utilisée avec parcimonie, la comparaison peut être bénéfique.

Elle est un phénomène naturel, humain. Elle permet de relever des défis, de se surpasser face à des concurrents.

Au contraire, quand elle devient extrême, journalière, elle peut très vite devenir un poison ! Elle peut attiser la jalousie, l’envie, la violence, les rivalités…

Pouvant vous amener à éprouver un profond mal-être… Jusqu’à vous dévaloriser…Vous paralyser et entrainer dépression.

  • Lorsque vous souffrez depuis toujours d’une faible estime de vous-même…
  • Lorsque vous manquez de confiance en vous…
  • Lorsque vous doutez de votre potentiel…
  • Lorsque vous souffrez d’un besoin de reconnaissance, d’appartenance à un groupe…
Vous allez constamment rechercher à l’extérieur ce qui vous manque au fond de vous-même !
Vous allez vous comparer aux autres !
Vous allez chercher à les copier (le look, l’attitude, un objet, le lieu de vacances…).

 

Comment faire pour améliorer votre estime de vous ?
  • Cessez de vouloir être comme les autres. 
  • Arrêtez de vous oublier, vous et vos besoins.
  • Apprenez à être vous-même. 
  • Reconnaissez votre propre valeur.
  • Ecoutez vos propres besoins.  
  • Acceptez le fait d’être unique, une personne à part entière !
Comment voulez-vous être en accord avec vous-même ? Comment voulez-vous vous sentir bien si vous ne vous écoutez pas ? 
  • Si vous copiez les autres ?
  • Si vous cherchez à plaire aux autres avant de satisfaire vos besoins, votre personnalité ?

Soyez vous-même. Ayez confiance en vous. Ayez conscience de vos points forts, vos points faibles, vos limites…

Aimez-vous tel que vous êtes…

En vous acceptant, en vous aimant, vos quelques points faibles auront de moins en moins d’incidence dans votre vie et donc, de moins en moins d’importance…

Au besoin, faites-vous accompagner par un professionnel pour améliorer votre estime de vous-même…vos performances…

Apprenez à écouter votre intuition, à écouter votre corps ! Ce sont vos meilleurs guides et amis !

Comment apprendre à écouter vos besoins réels, votre corps ?

Voici quelques exemples :

Lorsque vous mangez tel aliment, vous avez des douleurs au ventre = votre corps vous dit que cet aliment ne lui convient pas…

Au contact d’une personne que vous enviez, si vous vous sentez mal à chaque rencontre = analysez ce que vous ressentez…

  • Les réactions de votre corps, votre intuition vous indiquent souvent la marche à suivre.
  • Apprenez à vous affirmer, à dire « non », à écouter vos réels besoins…
  • Les relations, quelles qu’elles soient, sont tri parties : chacun donne son opinion ! Alors, osez de temps en temps vous affirmer !
  • Si vous mangez des sushis pour faire plaisir à votre conjoint, alors que vous détestez cela, que se passe-t-il en vous ?
  • Si vous fréquentez des endroits très bruyants et bling bling pour en mettre plein la vue à vos amis alors que vous préférez les endroits calmes et discrets, comment vous sentez-vous ?
  • En vous posant les bonnes questions, vous apprendrez à vous écouter, à vous affirmer, à être vous-même…Peut-être même qu’avec le temps, vous vous apercevrez que certaines personnes de votre entourage ne vous conviennent finalement pas.
  • Au fil du temps, quand vous vous connaitrez vraiment, lorsque vous serez prêt à vous écouter, vous pourrez opérer certains changements dans votre vie, vos relations…
Si vous vous comparez à quelqu’un, si vous jalousez une personne…Posez-vous ces questions :
« Ai-je vraiment envie d’être ce qu’elle est ?
Ai-je vraiment envie de passer ma vie au travail comme elle ?
Ai-je envie d’être riche comme elle mais seule ? »

Mieux encore, posez des questions, en toute bienveillance, à la personne que vous jalousez.

Vous pourriez être surpris par ses réponses : cette personne n’est peut-être pas épanouie dans le style de vie que vous lui enviez tellement !  De surcroit, elle vous envie vous et votre niveau de vie.

Oui, vous et votre vie plus rangée et douillette dans votre petite maison chaleureuse avec votre mari râleur et vos enfants bruyants…

Alors, apprenez à voir le verre à moitié plein ! Prenez confiance en vous ! Contentez-vous de ce que vous avez !

Si certains aspects de votre vie ne vous conviennent plus, remettez-vous en question…

Entreprenez de petites actions, les unes après le autres, suivant vos moyens et vos limites, pour y parvenir…

Vous serez dans l’action au lieu de vous lamenter et de stagner en rêvant la vie des autres….

 

Un endroit à fuir si vous vous comparez trop aux autres, si vous avez une faible estime de vous-même : les réseaux sociaux !
Ils peuvent  provoquer un grand stress, du mal-être, de la jalousie : certains internautes adorent faire un grand déballage de toutes leurs joies, de leurs réussites, de leurs beaux voyages, de leurs beaux enfants ou conjoints….
Le « toujours plus » pour en mettre plein la vue.
  • Pourquoi d’après vous ? Une nouvelle fois, posez-vous les bonnes questions !
  • Est-ce que ces personnes, qui semblent avoir une vie glamour, sont aussi heureuses qu’elles l’affichent ?
  • Pensez-vous que ces grands déballages montrent un réel bonheur ou alors est-ce seulement une façade ?
  • Réfléchissez un instant : dans notre société du paraître, croyez-vous que leur vie quotidienne est aussi rose qu’elle paraît ?
  • Peut-être, souhaitons-leur…ou peut-être pas…
  • Les enfants aux visages d’anges, sont peut-être des délinquants en devenir…
  • Le mariage idéal se transforme peut-être, certains soirs, en cauchemar : par l’intervention de la police pour ivresse ou violences conjugale…
  • Le champagne et le homard affichés se transforment peut-être en pâtes et eau à partir du 15 de chaque mois…
J’emploie volontairement des mots et des exemples extrêmes et choquant pour vous montrer que la vie parfaite n’est qu’une illusion.
Elle est subjective : suivant votre caractère, vos valeurs, votre éducation…
Elle dépend de chacun, de vos choix et de vos aspirations = vous êtes une personne unique, parfaite, avec votre libre arbitre….
Les apparences sont parfois trompeuses, les sourires peuvent aussi cacher de réelles failles et souffrances…

 

Concentrez-vous sur votre vie : vivez-là au lieu de rêver celle des autres….
Construisez votre bonheur : pour commencer, en vous aimant tel que vous êtes, en vous acceptant, en prenant soin de vous…
Puis peu à peu, introduisez dans votre vie les bonheurs qui vous correspondent, en votre âme et conscience…
Vous êtes un diamant : vous êtes unique !
Alors, faites en sorte de le rester, au lieu de chercher à être une pâle copie de quelqu’un d’autre…
Soyez doux avec vous-même !
Soyez vous-même et soyez en fier !
Sinon, qui le sera à votre place ?

 

Mélanie Méret, accompagnatrice en changement de vie.