Ces émotions libératrices

Ces émotions qui nous font du bien !

A tout moment, au cours de la journée, que vous soyez seul ou au milieu d’un groupe, dans les transports en commun ou sur votre lieu de travail, vous est-il déjà arrivé d’être submergé par vos émotions? Que ce soit du positif (un fou rire) ou du négatif (des larmes, de la colère)….Il vous est impossible de les contrôler ! 

Petit décryptage de vos émotions !

Avez-vous déjà connu un moment de découragement, de tristesse, de colère ou de peur ?

  • Vous avez le sentiment que tout va de travers…
  • Vous avez l’impression que quoique vous fassiez, vous n’aboutissez à rien…
  • Vous vous dites que l’Univers tout entier s’est ligué contre vous…
  • Vous avez envie de taper ou bousculer les personnes que vous croisez…
  • Vous vous retenez de crier…de hurler…
  • Vous êtes comme paralysé, sans pouvoir avancer ou bouger…
  • Vous vous sentez submergé par une vague de tristesse ?

Quelle est l’utilité de ces émotions ? D’où viennent-elles ?

Suivant ce que vous vivez, à un moment donné ou pendant une période limitée, elles sont utiles. Elles sont un moyen de vous défendre ou de traverser une crise.

Elles sont l’expression de ce que vous vivez, ce que vous ressentez, face à un stimuli ou une situation.

Suite à vos expériences vécues, vous avez choisi, à un moment donné et pour des raisons souvent inconscientes, de générer ces émotions.

Vous faites appel à elles dès que vous en éprouvez le besoin !

Voici quelques brefs exemples :

  • Le découragement vous permet de lâcher prise pendant un instant. Vous pouvez ainsi évacuer un trop plein d’émotions, vous recentrer, clarifier vos idées. Il est bénéfique s’il est passager. Par contre, si cet état perdure, il risque de vous bloquer, de vous paralyser et générer beaucoup de négatif.
  • La peur vous alerte d’un danger immédiat, elle vous aide à faire face à une situation de crise. Par contre, lorsqu’elle devient permanente et récurrente, elle vous paralyse. Elle peut vous empêcher de sortir, d’avoir une vie sociale. Ou encore, d’évoluer professionnellement.
  • La tristesse vous permet de faire face à une mauvaise nouvelle, à une période douloureuse. Par contre, lorsque la tristesse s’étend dans le temps, elle peut vous prendre toute votre énergie, votre joie de vivre. Elle risque de vous amener vers la dépression.
  • La colère vous aide à répondre à une attaque, elle vous protège, ponctuellement. Par contre, lorsque la colère vous mine, elle peut engendrer certains maux. Elle peut nuire à vos relations avec les autres, générer de la violence !

Lorsque vous avez des personnes autour de vous, peu importe où vous êtes, vous hésitez à manifester vos émotions. Vous les réprimez, au risque de vous sentir encore plus mal.

  • Comment vous sentez-vous ?
  • Que faites-vous ?
  • Quelles pensées vous viennent à l’esprit ?
  • Comment se manifestent ces émotions ?
  • Certaines douleurs apparaissent-elles ?

Par des larmes, des cris, de la violence, un éclat de rire, de la frustration, une migraine, des douleurs…?

Oui, tout ceci vous rappelle peut-être quelques souvenirs, peut-être même récents…

Et oui, ces émotions vous englobent parfois, tout entier…

Parfois sans que vous vous y attendiez…

Que faites-vous dans ce cas, comment réagissez-vous ?

  • Vous baissez les bras…
  • Vous réprimez et vous contrôlez vos émotions…
  • Vous pleurez à chaudes larmes…
  • Vous êtes en colère, frustré…
  • Des tensions apparaissent dans votre corps…
  • Vous criez…
  • Vous jugez les autres responsables de vos malheurs…
  • Vous craignez les remarques et le jugement de votre entourage…
  • Vous riez…Vous éclatez de rire.

Les bienfaits de vos émotions :

  • Pour commencer, acceptez-les, elles font partie de vous !
  • Dites-vous qu’elles sont un moteur, un moyen d’expression !
  • Et le principal : elles vous soulagent !
  • Elles sont un moyen d’expression comme un autre…
  • Ponctuellement, elles vous font du bien…

Elles sont un formidable indicateur sur ce que vous ressentez, sur votre manière de fonctionner.

Observez-vous : « Tiens, quand je suis au bureau, je me sens mal à l’aise »…ou « Quand, je suis avec cette personne, je mets en colère »…

Apprenez à analyser vos émotions.

Ensuite, lorsque vous notez que certaines sont récurrentes dans une même situation, posez-vous les bonnes questions.

Si vous jugez qu’elles vous limitent de plus en plus, si elles vous gênent dans votre quotidien…

Alors, opérez les changements nécessaires à votre mieux-être.

Voici quelques astuces pour vous soulager et aller de l’avant :

  • Laissez aller vos émotions !
  • Vous avez besoin de pleurer ? Pleurez !
  • Au besoin, isolez-vous, et pleurez…
  • Vous avez envie de crier ? Criez !
  • Si vous êtes en pleine campagne, époumonez-vous !
  • Chez vous: criez dans un coussin… (Sinon, vous risquez d’avoir quelques ennuis avec vos voisins)
  • Vous souhaitez vous dépenser ?
  • Mettez vos baskets et sortez: courez, sautez, montez des escaliers, escaladez une colline…
  • Riez: appelez votre ami spécialiste des histoires drôles ou visionnez une vidéo amusante…
  • Riez de bon coeur, riez à en pleurer !
  • Besoin de taper ? Achetez-vous un punching ball ou tapez dans un gros coussin !

Demandez-vous : « Ai-je besoin de cette colère, de cette tristesse ? »

Si la réponse est « non »…

Demandez-vous : « Par quoi puis-je la remplacer ? »

Trouvez votre propre exutoire…Trouvez ce qui vous libère…Trouvez ce qui vous fait du bien…Trouvez ce qui vous allège ! Exprimez-vous !

Si vous souhaitez apprendre à gérer vos émotions ou vous libérer de certaines réactions qui vous pèsent, prenez rendez-vous sans attendre pour des séances de thérapie brève ou de gestion du stress.

Mélanie Méret, accompagnatrice en changement de vie.